Un trouble orofacial myofonctionnel est identifié lorsque la musculature de la bouche et du visage nuit au développement ou au fonctionnement des structures orofaciales (mâchoire, dentition, palais, etc.). En d’autres mots, si la langue a une mauvaise position au repos, lors de la déglutition et de l’articulation de certains sons, cela peut avoir un impact sur les structures orofaciales. Par exemple, il peut y avoir un impact sur la dentition, la forme du palais, etc. et entraîner un besoin de traitement en orthodontie.

Déglutition atypique : lorsque la personne ne positionne pas sa langue au bon endroit dans sa bouche en avalant. Fait partie de la grande famille des TOM.

Sigmatisme : lorsque la langue n’est pas placée au bon endroit pour l’articulation des sons, ce qui peut entraîner une distorsion des sons « s, z, ch, j » par exemple. Fait également partie de la famille des TOM.

En orthophonie, on travaille avec la personne afin qu’elle développe une bonne posture de la langue au repos, lors de la déglutition et de l’articulation. L’orthophoniste travaille aussi au niveau des mauvaises habitudes qui pourraient influencer la position de la langue et sur d’autres aspects reliés. Une intervention en orthophonie peut contribuer à éviter ou à réduire la durée d’un traitement en orthodontie, ainsi qu’à éviter le déplacement de la dentition après un traitement en orthodontie.